defaut
 
  •                
 
 
 
 
 
 
 
Parlement des enfants : De jeunes cournonterralais travaillent sur un projet de loi

Dans le cadre de l’édition 2018 du Parlement des Enfants, une classe de CM2 de l’école primaire Georges Bastide a pu rencontrer le député de l’Hérault Nicolas Demoulin et le Maire de Cournonterral Thierry Breysse au cours d’une entrevue instructive et fort sympathique à l’Hôtel de Ville. Une leçon d’éducation civique grandeur nature.


Jeudi 15 Février, une trentaine d’élèves pénètre un peu impressionnés dans l’Hôtel de Ville. Le Maire de la commune Thierry Breysse revêtu de son écharpe tricolore est là pour les accueillir ainsi que l’Adjointe Déléguée aux écoles et l’Inspectrice d’académie. Il les précède tout d’abord afin de leur faire découvrir le bâtiment : la salle des mariages et la salle du Conseil Municipal et leur expose les principales missions du maire. Les enfants ont d’ailleurs préparé un vaste questionnaire à l’attention de celui-ci mais aussi du député de la circonscription Nicolas Demoulin.  En effet, la classe de l’enseignante Claire Guillermic s’est intéressée de près aux missions de député dans le cadre du "Parlement des enfants" en travaillant sur 4 propositions d’articles de loi qui concernent la protection de la faune et de la flore dans les eaux douces françaises.

Une fois la visite et les présentations faites, le député Nicolas Demoulin et le maire Thierry Breysse se sont prêtés très volontiers aux nombreuses questions des écoliers. Leurs parcours individuels avant qu’ils soient élus, les difficultés quotidiennes dans l’exercice de leur mandat ont été abordés tour à tour. Les élèves ont ensuite fait part aux deux élus et plus particulièrement au député de leur constat concernant la pollution des eaux douces en France.  En effet, après de nombreuses recherches effectuées en classe (sur le lac du Salagou par ex.), les enfants ont pu constater que la situation des eaux douces sur le territoire était moins médiatisée que celle des mers et des océans. Et pourtant, le danger est bien là : prolifération d’espèces vivantes introduites au détriment des espèces locales, pollutions diverses, etc.

Ensuite, les élèves ont formulé leurs propositions concrètes telles que la création d’un logo Eau propre, la mise en place d’un numéro Bleu lanceur d’alerte ou encore l’instauration d’une journée nationale de sensibilisation aux eaux douces.

Très sensible à leur exposé, le député Nicolas Demoulin après leur avoir donné quelques conseils, leur a apporté tout son soutien et a promis de les accompagner dans cette démarche de proposition d’articles de lois auprès de l’Assemblée Nationale.