defaut
 
  •  
Vote du Budget : 0% d’augmentation des impôts locaux

Des finances saines et un avenir serein

Le maire, Thierry BREYSSE a soumis le 11 avril au vote du conseil municipal le budget primitif 2018 qui s’inscrit dans la lignée des budgets précédents par la maîtrise des dépenses de fonctionnement (6 214 585 €) et par des investissements majeurs (5 807 903 €) au service de la population.


Cette année encore, l’équipe municipale a tenu à ce qu’il n’y ait pas d’augmentation de la fiscalité sur la part communale et ceci jusqu’à la fin du mandat. Les subventions aux associations et CCAS sont maintenues (185 000 euros) afin de d’accompagner le tissu associatif dans sa dynamique et de poursuivre les actions en faveur des plus fragiles. Au total l’augmentation des dépenses réelles de fonctionnement est de 0,95 % par rapport à l’année précédente, en dessous des 1,2 % recommandés par l’Etat.

La maîtrise de ces dépenses permet un transfert de 799 864 euros au profit de la section d’investissement. Parmi les opérations d’investissement les plus importantes, l’année 2018 verra en premier lieu se concrétiser l’achèvement du plateau sportif près de la piscine Poséidon. Une part importante du budget sera consacrée aux écoles maternelle et primaire (réfection des toilettes, des chauffages, des salles d’accueil des enfants …). L’informatique et du mobilier de la médiathèque seront renouvelés. Plusieurs toitures de bâtiments publics seront rénovées, en particulier celle du Château Mallet. Les services techniques seront équipés d’un véhicule électrique. Enfin l’opération pluriannuelle de réfection des voiries communales sera poursuivie : Avenue Jean Jaurès en 2018, suivie de l’Avenue du 8 Mai et de l’Allée du Lac sur 2019-2020.

Au total le budget primitif 2018 s’élève à 12 022 488 euros avec pour objectif de maintenir à la fois un cadre de vie et de fonctionnement harmonieux pour les Cournonterralaises et les Cournonterralais, et des investissements réunissant les conditions d’un développement urbain équilibré, dynamique et ambitieux, sans pour autant augmenter de façon inconsidérée l’endettement de la commune.