Accueil > Actualité > Quoi de neuf ? > Cournonterral : commune "Terre Saine"
defaut
 
  •    
 
Cournonterral : commune "Terre Saine"

Le 15 octobre dernier, la Ville de Cournonterral représentée par le Maire, la première Adjointe et l’adjointe à l’urbanisme, était conviée à la cinquième remise de prix de la charte régionale «Objectif Zéro Phyto»  à l’Hôtel de Région à Toulouse.


A cette occasion, la ville de Cournonterral s’est vu attribuer le Niveau «Terre Saine, Communes sans pesticides ». Cela vient récompenser une gestion des espaces publics depuis plusieurs années sans recours aux produits phytosanitaires.

Pour rappel l’usage des pesticides ou produits phytosanitaires par les communes est interdit pour l’entretien des espaces verts, des promenades, des forêts et des voiries depuis le 1er janvier 2017  [ Loi Labbé (23/01/2014) puis Loi Transition énergétique (17/08/2015)].

Pesticide : les jardiniers amateurs sont aussi soumis à l’obligation
En ce qui concerne les particuliers, la vente en libre-service des pesticides est interdite également depuis cette date, et il leur est complètement interdit de les utiliser depuis le 1er janvier 2019.

Les pesticides ou produits phytosanitaires (herbicides, insecticides, fongicides, etc…) sont des biocides, littéralement « qui tuent la vie ». Ce sont des substances chimiques destinées à détruire ou à ralentir le développement des herbes indésirables, des maladies et des organismes jugés nuisibles pour les plantes cultivées. Les pesticides dit de « biocontrôle », à faible risque ou utilisables en agriculture biologique restent autorisés.

De nombreuses solutions alternatives à l’utilisation de ces produits existent. Pour cela, il est indispensable de changer sa manière d’appréhender son jardin :

- Choisir des végétaux adaptés à son jardin et à son climat : ils seront moins fragiles et auront besoin de moins de soins et d’arrosage.

- Prévenir plutôt que guérir : observer son jardin pour en comprendre le fonctionnement dans sa globalité, repérer la cause des problèmes puis choisir les méthodes préventives adaptées.

- Occuper l’espace : la mise en place de paillage ou de plantes couvre sol permet d’éviter l’implantation d’herbes indésirables et également de limiter les pertes en eau et de protéger le sol du tassement et des intempéries.

- Faire preuve de patience : il faut laisser le temps aux coccinelles et aux autres prédateurs naturels de se développer et à un nouvel équilibre de se créer.

- Entretenir la qualité du sol : un sol en bonne santé préserve l’équilibre du jardin et la santé des plantes.

https://www.syble.fr/uploads/images/Pesticide%202016.pdf